Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2008

L'aimant Armstrong

Lance Armstrong a quitté le cyclisme il y a trois ans, laissant un grand vide médiatique. Depuis ce temps, on le voit courir des marathons, fréquenter des actrices, poser avec Monsieur Bush. Au fond, Armstrong aime être le centre d’attraction, c’est pourquoi il revient à la compétition. Ça, et la lutte pour le cancer, son alibi.Depuis qu’il a annoncé son retour à la compétition, en septembre dernier, Lance est partout, les journalistes et les photographes sont fous, on parle de tout ce qui se passe dans la vie de L.A.Lance qui s’entraîne, Lance à l’hôpital avec les enfants, Lance qui bat des professionnels deux semaines après être sorti de sa retraite, Lance qui ne mange pas (il est effectivement plus «cut» qu’en 2005 !), Lance qui boit, Lance qui dort, Lance qui fait du surf, Lance qui est plus en forme que ses nouveaux coéquipiers en entraînement, Lance qui monopolise la presse cycliste, et ça le rend heureux. Bref, Lance attire, c’est le seul cycliste qui peut vraiment se considére…

Apologie de la progression

Le mois de novembre étant pour moi celui de la non-motivation, surtout cette année, il n’est pas rare que je prenne beaucoup de temps en cette période pour réfléchir à mon avenir. On s’en doute, cette année, la remise en question concernait les compétitions de vélo.

La réflexion s’est avérée efficace. Je me suis trouvé une nouvelle motivation! Ceux qui me suivent depuis mes débuts comprendront. J’explique.

Lorsque j’ai commencé les courses de vélo de montagne, à 12 ans, j’ai rapidement fait connaissance avec la souffrance, ma partenaire de vie sportive depuis maintenant 7 ans. J’ai aussi connu la victoire assez tôt. Après ma quatrième course régionale, je l’emportais devant des jeunes qui courraient depuis plusieurs années déjà. En plus, j’en étais à ma première saison chez les minimes, l’année suivante serait certainement un grand cru.

Il n’en fut rien. Aucune victoire, des râclées, plein de râclées, autant sur le circuit régional que sur le provincial, que je découvrais cette année-là.…