Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2009

Explications et Charlevoix

Premièrement, mes propos tenus mercredi soir en cette page représentent une école de pensée que plusieurs sportifs partagent avec moi. Je tiens quand même à dire, d'entrée de jeu, que ceux-ci n'engagent que moi.
J'ai appris que mes propos ont énormément choqué et déçu des bénévoles de ma région. Je suis désolé d'apprendre ça et je peux comprendre cette frustration. J'ai été impliqué par le passé comme entraîneur et secrétaire du conseil exécutif de mon club de vélo de montagne. Je dois avouer que moi non plus, je n'aimerais pas voir tous mes efforts se faire critiquer ainsi. Et ça m'est déjà arrivé...
Mes parents ont toujours insisté pour que je respecte le travail bénévole des commissaires et autres. Je vois maintenant que certains parents vont me prendre comme l'exemple à ne pas suivre parce que je suis irrespectueux... Je ne pense pas que c'est ce que je suis vraiment, mais je suis aussi conscient que c'est l'image que je dégage aux yeux de…

J'étais fort des jambes

Ouf la sortie relaxe de 2h30 mardi a fait du bien. Moi et Stéphane avons roulé comme des mammas, c'était mérité. 
On a même passé une heure chez Mathieu Boily en ne sachant même pas si on allait avoir un jour le courage de repartir haha les chaises sont confortables.
Le repos a payé ce matin. On a fait 2 heures à un bon rythme sur des chemins un peu vallonés. Ce fut ensuite du repos jusqu'à la régionale du soir. Après débat, on nous a laissé courir même si on est vraiment pas les bienvenus. J'y reviendrai...
Dieu que c'était tough. J'étais surexcité et j'attaquais sans cesse. Je me suis fait prendre suite à ma première tentative, Simon Brassard, Raphaël Tremblay et Stéphane attaquant aussitôt que j'eus été repris.
Me voilà pris à les chasser avec un peu d'aide des autres dont des gars de proco, deux juniors d'EVA et Luc Boily. Mais j'ai mangé pas mal de vent malgré tout.
On a réussi à revenir de peine et de misère. J'ai réattaqué, ils ont re-cont…

Entrevue, vent et remplaçement

Whoa tout un début de semaine de "vacances"!
Lever tôt lundi matin chez Jean-Michel Lachance. Direction entrevue à L'UPA à Trois-Rivières. Tout a bien été et c'est intéressant comme job.
 L'horaire me permettrait de faire la plupart des courses. J'en saurai plus au courant de la semaine.
Je repars dans le Nord vers 10 heures et je "reset" l'odomètre de mon auto devant le Petro-canada à Stoneham. 45 kilomètres plus tard, je stationne mon beau honda Accord, sort le bike et va virer au Petro-Canada aller-retour.
 Ce fut donc un beau 3 heures pour 90 kilomètres dans les bosses et le vent violent qui change sans cesse de directions. AH ces montagnes, elles réservent toujours de mauvaises surprises.
Le froid fut tout un choc aussi. il faisait 3 ou 4 degrés et la neige tombait par endroit. Je vais finir par tomber malade avec tous ces changements de climat. 3 degrés mercredi, 30 jeudi, 5 vendredi, 23 samedi, 27 dimanche, 3 lundi aaah :P
Je suis finalement ar…

Journée à oublier

Personnellement, je n’ai pas grand chose à dire sur ma prestation au critérium du Père Sablon.

J’avais tenu 4 tours sur cette course l’an dernier, après quoi j’étais retourné à l’hôpital… C’est un peu stupide, mais ça me stressait quand même de reprendre le départ sur ce circuit.

Je dois dire que ça a mieux été cette fois-ci, un peu normal lâlâ!

Avant le départ, les couteaux volaient bas en ce qui concerne l’issue de cette cours l’année dernière. Guillaume Boivin se promenait même avec des sacs de plastique en se promettant de nous en mettre dans les roues hahaha. Comique comique.

Les premières trente minutes de la course furent généralement rapides. J’ai passé mon temps dans le peloton et je n’ai servi à rien ou presque pour mon équipe.

Lorsque l’échappée du jour est partie, on avait David Boily dedans et c’était parfait. C’était au tour des Planet Energy de chasser, puisqu’ils ont encore manqué le bon coup. Comme à chaque fois qu’une équipe prend le contrôle de la course, c’est toujours …

Baptême du bois

Organisateur: "tu cours dans quel groupe"
Dâvid: "Je sais pas, c'est ma première course de piste"
Il m'a mis dans le groupe 3, avec minimes et cadets. Une situation qui ne me dérangeait pas au départ, bien que tous mes potes du groupe 1 riaient de moi. Moi je suis là pour apprendre, pas de problèmes, donc.
C'est quand j'ai couru que j'ai vu que c'était un peu chiant. Premièrement, pas assez de braquet sur ce vélo, j'étais toujours vraiment "dans le beurre".
Deuxièmement, j'ai tout à perdre et rien à gagner de courir contre des petits gars qui, tous ensemble, n'ont pas autant de poil de barbe que j'en ai dans mon seul visage. 
Je me rappelle du temps que j'étais cadet en vélo de montagne et que je bottais des seniors. Ce fut l'inverse hier, sauf qu'au moins je ne suis pas fait  botté, juste fait quelques erreurs digne du débutant que je suis. 
Victoire à la première course, 2e au deux suivantes, bien que je n&#…

Température Bizarre

Après 4 heures à 3 degrés mercredi, voilà que moi et Stéphane avons roulé deux heures à 30 degrés hier. 
On s'est rendu monter la côte Desmeules à 3 ou 4 reprises. Le Défi Devinci y passera dans 3 semaines, on voulait reconnaître un peu le coin. Bonne idée, parce que Stéphane s'est trompé de route en montant... 
On l'a monté juste une fois. Nous étions tous les deux bunkés de notre semaine et surtout de l'incroyable vent de face qu'il a  fallu vaincre pour se rendre au pied de la bosse.
La démotivation était grande hier et on pensait juste à retrouver nos jambes pour le week-end. Quoi de mieux que du repos et un peu de sucre. Une crème molle en soirée avant d'écouter "le survenant", maudit film plate que Stéphane doit écouter pour son cours de Français par correspondance.
Ce matin, je me rend encore chez Stephane (faut dire que nous n'avons mutuellement plus beaucoup d'autres amis on dirait! Certains sont quand même pires que nous...) en vélo et o…

Métier

Woah, c'est pas évident, passer de 7 heures de training par semaine à 11 heures en 3 jours.
Suite à mon abandon précoce de dimanche, j'ai mis la main à la pâte cette semaine. J'en profite pour faire du volume car le travail risque de se présenter plus vite que je ne le croyais!
J'ai été accompagné de Stéphane lundi. Lui qui a fait la course au complet, il ne m'a pas trouver facile et avait les jambes "dans le caca" à plusieurs occasions. Un peu très normal. Surtout que j'y allais quand même fort dans notre itinéraire pas facile (Rang Saint-Martin, lac à poche côté raide, un bout de robe noire, lac à poche côté long et retour par le rang St-Jean-Baptiste et côte du centre-ville Chicoutimi).
Des âmes sensibles auraient lâché, mais Stéphane est un "tof" comme dirait son coach. 
Mardi fut semblable à la veille, seul cette fois-ci. Un aller-retour au Valinouet, un peu moins fort dans les bosses mais plus rythmé en général. Pas facile.
Dernière mega-so…

Jour 2

Première photo en action de la saison, prise dans la première étape ce samedi par Charles Brassard. En plus de voir l'équipe la plus cool chasser, on voit aussi la preuve que je suis à bloc en ce début de saison et aussi que Stéphane me suit toujours partout pour être certain de ne pas se perdre.
Ma course d'aujourd'hui n'a pas été longue...
Christian Deshaies au départ: "Tu pars-tu sul gun Daaave?"
 "oua"
"moi aussi, hoho"
Il est vraiment parti sur le gun avec 3 autres, et moi 10 mètres plus loin. Mon groupe n'a jamais ratrappé le leur malgré un effort soutenu d'une quarantaine de kilomètres avec Vincent Quirion, Simon Gagnon-Brassard et un gars d'Iris. 
Au moment où le Français de Roanne nous a rejoint, j'avais une petite discussion avec l'officiel et je n'ai pas regardé la roue de Quirion. Je l'ai accroché, j'ai failli tomber et j'ai perdu des vis sur mes cales de pédales.
Elles se sont davantage détachées l…

Saint-Raymond jour 1

Petit bilan rapide de la journée de samedi avant de décoller pour la course de ce matin.
110 km en matinée, des attaques de partout. J'étais correct, sans plus. On a chassé durant le dernier tour et demie pour ramener une échappée mais on a pris notre temps pour ne pas trop se faire "gunné" quand on allait les ramenés. On les a revu à cinq km de l'arrivée.
Les attaques ont fusé de partout mais ça a quand fini au sprint. On a placé aucun gars... J'aurais pu jouer ma carte mais j'étais trop collé à la route. Je crois finir 20e.
L'après-midi s'est passée sous le signe du stress à savoir si j'allais pouvoir prendre mon vélo de chrono pour l'épreuve du soir. Il est non réglementaire et j'ai besoin d'une pièce pour règler le tout.
À part ça, on a dormi un peu et un Néo-Zélandais a passé la journée dans notre chambre en attendant après je ne sais quoi et il nous traitait de "fuckers" avant son accent qui ne donne même pas l'impressi…

La vrai game commence

Je ne sais pas si je suis prêt, je pense que oui!
Première course par étape. Personne ne pourra se cacher. C'est pas vraiment montagneux mais il sera plus facile de se montrer que ce ne pouvait l'être à Sainte-Martine et surtout à Brossard.
Où vais-je me situer? Je ne sais pas.
 J'espère pas loin des premiers. Mes vélos sont fin prêts depuis ce soir (il manquait une pièce à celui de chrono), moi je suis bien guéri ou presque. J'ai hâte de m'éclater la gueule.
Mercredi, 1h50 à un rythme assez élevé et quelques petites intensités. Je fais juste ça cette semaine. Je reviens de maladie et j'aurai un gros week-end de toute façon.
D'ici là, une journée de stage à faire et j'ai eu une belle offre ce matin. Je parlais de mes potes d'école qui réalisaient leurs rêves en fin de stage la semaine dernière. Semblerait que je vais faire de même sous peu.
Rien n'est sûr pour l'instant et on s'en reparle bientôt.
En attendant, plus que 18 heures avant de dire …

Reprise

J'ai roulé hier. Toujours impressionnant de voir toute l'énergie qu'on peut avoir après une semaine de repos, même forcé.
J'y suis allé pour 2h30 assez rythmé. Même chose aujourd'hui sur 1h30 avec quelques montées pas mal à bloc. Je me fais mal, mais pas trop, je suis encore sur la guérison. Je ne devrais pas être complètement neuf ce week-end à Portneuf mais la condition sera suffisante selon moi.
J'ai vu mon ancien club de vélo de montagne acidose lactique à l'entraînement tout à l'heure. Ça m'a rappelé de bons souvenirs, dans le temps où j'avais plein d'amis pour aller m'entraîner. J'ai même pas osé arrêter les voir, on dirait que je ne connais malheureusement plus personne...
Inutile de dire que j'ai très hâte à vendredi soir. J'aurai fini mon Cégep et je pourrai me consacrer au vélo à temps plein comme la plupart de mes compétiteurs font pendant que je passe mes journées à faire du journalisme.
Reste 3 jours...
3085 km

Plein de belles réjouissances!

Je peux dire que tout va bien pour moi depuis la fin de la terrible saison 2008.
Stage en Alberta, une équipe qui vient me chercher alors que je suis à la retraite, une super année à l'école qui me mène au stage à Radio-Canada. De beaux camps d'entraînement et un blogue qui devient populaire. Noël au Québec, acceptation en droit pour l'université et j'en passe...
J'ai l'impression de toujours recevoir des félicitations, de me faire dire qu'on est content pour moi et que je le mérite. 
Cette dernière semaine toutefois, mes affaires vont bien mais j'assiste à des nombreux moments heureux pour des gens de mon entourage et je m'en réjouis. C'est maintenant moi qui peux féliciter les autres!
Premièrement, le printemps s'amène et tout le monde est content!
Ensuite, vous savez que je ne suis pas le cycliste de mon équipe qui s'investi le plus dans son sport, même si je fais de mon mieux avec les contraintes que je m'impose par choix (école, trav…

Malade

Ça faisait un bail, 
j'en avais presque oublié le feeling.
Je me suis réveillé tout croche ce matin avec mal de tête, gorge serrée, nez qui coule et aucune volonté de mouvement. J'avais déjà évité de rouler la veille, sentant la fatigue. décidément, ces voyages à Montréal ne sont pas l'idéal. Stéphane aussi est malade.
Ma seule sortie fut lundi avec ma fan préférée à 20 km/h durant 1 heure. On peut dire que c'est vraiment le week-end qui m'a tué.
Je suis quand même aller à radio-canada ce matin. C'était ma rencontre avec mon superviseur de stage. Les patrons sont satisfaits de moi et je suis satisfait d'eux. Tout va bien. Mon prof est reparti assez vite.
La journée s'annonçait donc longue puisque je croyais que tous les reporters étaient déjà partis en tournage. 
Dès le départ de mon superviseur toutefois, on m'envoie en tournage sur un sujet pas compliqué mais difficile à saisir, puisqu'il n'y a pas de nouvelles. 
Ce fut donc une dure journée et o…

Le Saguenay c'est loin

Ben oui, y'a fait beau partout hier, sauf à une heure de la maison:  plein de neige,  de grêle et un peu de pluie dans le parc des Laurentides.
On ne s'habitue pas à ces facteurs amenuisant le bonheur!
Tout cela pour dire que c'était mon dernier retour pressé dans la nuit du dimanche. La fin de semaine prochaine, je ne monte pas à Granby pour le contre-la-montre, je continuerai plutôt la préparation pour le Grand-Prix de Saint-Raymond, le vrai début de saison. Encore deux semaines d'intensité et le bloc sera complété.
Vendredi c'était repos et j'ai mangé les repas fourni par l'université pour mon premier parcours sur 4 qui avait lieu le lendemain matin. 
Pour cette première shot, je faisais le parcours de 54 km avec, dans le ventre, le déjeuner à haute valeur glycémique. Ça ressemblait en tout point à ce que je mange le matin d'une course. Chu pas pire, chu pas pire...
Avant de commencer, j'apprend que les analyses de données de mon test de VO2max révèle…