Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2009

Un retour qui fait du bien

Semble-t-il que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis. Bon, en tout cas, j'ai fait un bon coup en revenant aux courses de bike aujourd'hui au Championnat Québécois. 
Je m'étais dit que le parcours plat me donnerais une chance et qu'après tout, je voulais y aller. 
Pas vraiment fait de vélo depuis Montréal-Québec, peut-être 4 ou 5 heures en tout, avec ben ben du poil sur les jambes. Semble-t-il que ça n'a pas changé grand chose finalement.
J'ai quand même été plus tranquille que d'habitude mais j'ai bien aimé la course. Pas trop de moments morts comme l'an passé aux cèdres, et une bonne sortie de 160 km en groupe ça fait du bien après tout!
La balade intense a donné lieu à quelques faits comiques, comme J-S Perron qui insistait pour me montrer l'étrange bouchon de son bidon en forme de "triangle". Et moi naïf comme tout qui regarde bien proche pour bien voir de quoi il parle et je reçois finalement plein d'eau dans face et une …

Parti ailleurs

Message pour dire que je quitte un moment pour me reposer au chalet.
Tout compte fait, j'ai eu pas mal de misère à faire ma semaine de travail et je dors sans arrêt. Pas de panique, je ne suis pas en mononucléose comme vous imaginez probablement tous en lisant ces lignes. Je vais relaxer et je crois que je n'aurai rien de pertinent à dire ici pour un moment.
J'ai compté combien de kilomètres j'ai ajouté depuis le Tour de Québec: 480 km, l'équivalent d'une semaine il n'y a pas si longtemps... en un mois.
On m'a souvent dit cet été qu'on aimait mon blogue parce que c'est humain, que ça reflète la réalité de la majorité des cyclistes, ceux qui perdent beaucoup plus qu'ils ne gagnent malgré tous leurs efforts. En voilà un, un bon exemple de ce qui arrive à ceux qui ne sont pas des surhommes.
Pas de place ici pour les "ah je ne me sentais pas très bien, mais j'ai quand même gagné, les jambes ne sont pas encore au top". Bullshit et ça m&…

Retour aux sources

Je n'ai pas encore repris mon vélo, je viens tout juste de le laver.
J'ai quand même pédalé une heure hier, avec ma vieille bécane. Mon premier vrai vélo d'adulte, un vélo-sport banf GS avec lequel j'avais fait mes premières courses.
Mon histoire avec ce vélo remonte à bien avant mes débuts sur le circuit régional de vélo de montagne. Dès l'âge de dix ans, je me promenais partout avec, je gagnais le maillot jaune du "Tour de Chicoutimi", une longue course de 20 kilomètres que je faisais à bloc presque à chaque jour. Facile quand même, lorsqu'on cours seulement contre soi-même!
Avant même de m'intéresser aux courses, j'ai toujours aimé le vélo. Même que mes parents avaient de la difficulté à me faire respecter les limites de distance avec la maison.
Les parents de mes amis capotaient quand , à 8 ans, je voulais aller jusqu'au Cégep en bicik ou encore aller faire des "jumps" et des courses à l'ovale proche de la maison (J'ai …

Une journée à l'eau!

Bon, essayons d'être positif, il a mouillé toute la journée. Je suis maintenant chez moi et au Saguenay et il mouille encore hahaha.
Essayons d'être positif, j'ai chuté dans Montréal-Québec... dans la zone neutralisée, en roulant sur une plaque de métal sur le barrage de la gabelle! Pas fort du tout, c'était même pas dans la course! 
Je vous laisse le temps de vous marrer un peu. Je suis pas très fier de moi. Mais aussi bien en rire :D
Reste que je n'ai vraiment pas compris pourquoi on passait par ce chemin et pourquoi on neutralisait la course. Mais c'est pas moi qui décide!
Il y avait l'une des seules côte du parcours tout de suite après ma chute. Ça ne montait pas super vite, mais j'ai commencé la montée longtemps après les autres. Malgré 25 km de chasse dans les voitures et la pluie qui nous a "ervolé dans face" toute la journée, je ne suis jamais revenu dans le peloton. Vraiment dommage.
Il faut dire que j'étais un peu limite aujourd'h…