Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2009

Les belles années juniors

Je me suis demandé si une auto-biographie était un bon "sujet d'automne" pour mon blogue... Mes amis m'ont rassuré en me disant que c'était super de pouvoir vivre et, pour eux parfois, revivre les dernières saisons.
On en arrive au point le plus positif de ma carrière cycliste. J'arrive donc au printemps 2006 avec 5 livres de plus qu'en août dernier. Prise de poids modeste par rapport aux années passées :D

Il faut savoir que j'ai toujours eu une relation très harmonieuses avec le sucre, ce qui ne m'aide pas depuis mes premiers coups de pédales, disons! 
J'ai aussi coupé sur l'entraînement. Non seulement le nombre d'heures a un peu diminué, mais la qualité de celles-ci a été amélioré.
Pas beaucoup de temps pour rouler ce printemps. Je fais le minimum. Fin du secondaire 5, dernières semaines du cours de sauveteur national en piscine. Nous sommes en avril. 
La diminution de la charge d'entraînement me laisse sur mon appetit, je veux courir…

Pour se changer les idées

Heyhey ça fait un bail!
Disons que la vie universitaire tient occupé ces temps-ci, socialement, physiquement et scolairement. 
Je profite du début de l'année pour me démêler dans ce langage du droit un peu chinois disons, mais quand même pas aussi incompréhensible que le langage soutenu utilisé dans des textes sur le cyclisme québécois que j'ai lus dernièrement.
Il s'en ait passé des choses depuis ma dernière visite. Martin Gilbert a gagné au Missouri et c'était fini pour moi, je n'ai plus étudié de toute cette soirée là! De mon côté, je n'ai pas pédalé depuis les championnats québécois de critérium faute de becyk en ma possession, mais le "cross-training" est commencé. Course à pied, nage, je rentre de bons entraînements avec mes collègues de douleur, Fred Boivin et mon coloc Carol Migneault dit "le gars affuté emmmprêtre!"
Ceux-ci m'ont surtout fait payer la fin de semaine dernière lors de notre magnifique sortie de deux jours dans les Whit…

2e partie, les années cadet

Avant tout, je ne peux m'empêcher de souligner l'exceptionnel Tour du Missouri que l'équipe Planet Energy est en train de réaliser. 
C'est très beau à voir. Je pense que peu de gens les attendaient à ce niveau, même que les organisateurs n'avaient même pas le logo de l'équipe pour l'imprimer sur le maillot de plus agressif gagné par François Parisien haha!!
Cette performance me console un peu. Je comprend un peu mieux pourquoi on a perdu à Lachine cette année. Les "Planets" ont eu un début d'année difficile, mais depuis juillet, ils semblent s'être ajustés et ont maintenant la trempe d'un vrai team pro, tout juste dans la roue des meilleurs cyclistes du globe en plus!! 
Bon, c'est assez le lançage de fleurs, je continue de vous conter ma vie...
Automne 2003, je débute mon troisième secondaire dans ma nouvelle école. Le programme sport-étude cyclisme en est à sa première mouture et ne tardera pas à se faire remarquer.
Une niaiserie après…

Autobiographie, 1ere partie

Je vous avais dit que je vous parlerais de ma "carrière" cycliste. Go!
Le tout commence vers le 8 ou 9 mars 1999, Jacques Villeneuve cours pour la pourrite d'écurie B.A.R. 
J'ai 10 ans, moi et mon frère gardons ma petite soeur de 4 ans. Mes parents sont à un souper. Il est une heure du matin. C'est plate. Mon père appelle: "Écoute la course de formule 1 en Australie, ça commence bientôt, ça va t'occuper".
J'ai toujours aimé les courses de chars, mais à partir de ce jour-là, j'en suis devenu fou. Je n'ai plus manqué un Grand-Prix les années suivantes, jusqu'à ce que Schumacher se mette à emmerder tout le monde en gagnant chaque GP...
Dès le lendemain, je voulais devenir pilote de course, de F1 en préférence lâlâ. Mais bon, une pensée rationnelle plus tard et puis j'étais déjà découragé: ça coûte cher!
J'ai donc pris mon vélo ce matin là et j'ai roulé comme un cinglé dans les rues de la ville durant deux ans. J'organisais de…

La rentrée...

Et ben, voilà que l'école m'occupe déjà beaucoup!
D'abord cette dernière semaine incluait le cours hors-programme "réussir en droit". 
C'était intensif et, une fois terminé, ce sont les initiations intensives qui ont débuté dès jeudi. Ça a continué en party presque sans-arrêt jusqu'à samedi soir.
En passant, bien sûr, par le "beurrage" du samedi après-midi, durant lequel j'ai passé 2 heures à me faire verser sauces, liqueurs et autres maïs en crême. Sans compter le Nesquik et le sirop de table, qui avaient bon goût, au moins!
Je n'oublierai pas non plus le croquage de langue de porc, l'ingurgitation d'un jaune d'oeuf ou encore le ballon-chasseur avec des pieuvres (ben oui, si tu attrape pas la pieuvre lancé par l'autre équipe, t'es mort!) *Évidemment, le bébé pieuvre était plus difficile à attraper que sa maman...
Tout cela à 15 degrés, du vent, bien de la bière et plein de belles rencontres. Ouf il faut quand même le vivr…