Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2010

Sherbrooke, ville du sport accessible

Plusieurs cyclistes québécois ont déjà pris le chemin du Sud pour s'entraîner dans des conditions optimales. C'est pas fou, je ferais pareil si l'école n'existait pas.
Mais je n'ai pas à me plaindre! Sherbrooke est un superbe endroit pour l'entraînement hivernal. À titre d'exemple, ce week-end, j'ai pratiqué les cinq sports du penthatlon sans même prendre ma voiture.
La piste cyclable autour de la rivière Magog/Lac des nations a servi de parcours de vélo extérieur à l'équipe Siboire, samedi matin. Quoi de mieux qu'une bonne demi-heure de vélo dans les sous-bois pour commencer la fin de semaine. Faisait frette mais c'était trippant!
Cette même piste nous a ensuite servi pour la course à pieds. On a terminé le tout avec du patin de vitesse sur le kilomètre glacé le long du même lac, parallèle à la piste cyclable! 
Ensuite, 1 kilomètre de vélo et je suis de retour à l'appartement. Une petite sieste et je repars 1h30 en raquette avec Fred Boivin…

Présentation des suits de feu!

Regardez-ça! 
On va tu être beaux et belles un peu avec nos costumes Apogee au Penthatlon des neiges?! On va se mettre sur notre 36 pour notre rendez-vous avec la souffrance ultime.
On y aperçoit tous les partenaires, Micro-brasserie Siboire, Boutique Le coureur, Tonictech et Kuota et bien entendu, à l'endos le slogan promotionnel de l'excellente bière InsPirAtion, une indian pale ale (IPA) servie au Siboire depuis peu.
Bref, j'ai été un bout sans écrire, j'arrête pas une seconde! La préparation pour le penthatlon a réellement débuté ce week-end pour moi, après l'achat du matériel manquant à bon prix à la boutique Le coureur. 
Samedi, au Mont-Orford, ce fut 15 km de vélo extérieur, immédiatement suivis de 5km de course à pieds et une bonne douzaine de ski de fond tout de suite après... :S C'ÉTAIT MALADE. 
Ce qui est bien dans tout ça, c'est le 20 onces de bières en gang après s'être défoncé à l'entraînement. L'équilibre, c'est pas juste d'avo…

Guillaume Boivin poursuit son développement chez Spidertech

Guillaume Boivin passe finalement chez les pros. Après deux excellentes saisons en catégorie senior, principalement disputées au Québec, il a pu montrer de quoi il était capable lorsque l’équipe Planet Energy, nouvellement rebaptisée Spidertech présentée par Planet Energy, lui a offert un stage de fin de saison sur des courses professionnelles.

Guillaume a accepté, en octobre dernier, de revenir sur sa saison et de parler du futur avec son ancien coéquipier ! Finalement, l’équipe est officiellement annoncée et je peux publier :D

Voici l’entretien, bonne lecture :

Tu as probablement eu plusieurs offres de contrat suite à ta superbe saison 2009, qu’est-ce qui t’as fait pencher pour Spidertech présenté par Planet Energy ?

Le calendrier et l’expérience d’un gars comme Steve Bauer ont pesé pour beaucoup dans la balance. Avec la victoire de Martin (Gilbert) au Tour du Missouri, l’équipe a gagné du respect et peut maintenant espérer qu’on lui offre des places dans les grandes courses en Amérique…

2009 en quelques phrases

- Mon année sportive 2009 a commencé en 2008, lorsque Bruce Loranger m'a ressuscité alors que j'avais laissé tomber le vélo de compétition, école et travail et vie normale obligeaient.
- 2009 m'a montré qu'on pouvait avoir du plaisir dans une équipe élite tout en étant sérieux lorsque le temps venait.
- 2009 m'a appris que la passion et la combativité peuvent mener plus loin que le talent.
- 2009 m'a fait comprendre que les résultats augmentent souvent l'égo d'un coureur sans pour autant augmenter son leadership dans une équipe.
- 2009 m'a permis de mieux faire la course et de moins la subir.
- 2009 m'a offert ma plus belle course à vie, celle où j'ai passé la journée devant au Grand-prix de Charlevoix; aucun résultat, mais une belle folie, parce que je suis d'abord un passionné de cyclisme avant d'en être un athlète.
- 2009 m'a permis de faire ma place dans une équipe élite, pour de vrai, cette fois.
- 2009 m'a montré que j'éta…