Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2010

White mountains, deuxième édition

On l'attendait depuis longtemps, cette fin de semaine!
On a pas été déçu. Il y a deux mois déjà, mon coloc Carol, mon frère Maxime et notre vieux pote Fred avions encerclé le dernier week-end d'août pour aller tous ensembles dans notre terrain de jeux préféré, au New Hampshire. Parce que dès lundi, on repars chacun de notre bord: Fred en stage à Montréal, Carol en Afrique et Maxime... dans la chambre en face.
Au fil des ans, les combinaisons furent nombreuses; Fred et Carol y sont allés tous les deux, Carol et Maxime une autre fois et l'an dernier, il ne manquait que mon frère alors que je découvrais ce beau coin de pays.
Cette fois, tout le monde était au rendez-vous et la fin de semaine fut parfaite:  Une météo à faire rêver. Des gars à peu près tous au même niveau de forme, donc pas de boulet. Aucune montre, on ne voit pas le temps passer, coupés du monde. De la bière en bonne quantité pour bien relaxer après et pendant la marche. La création de surnoms stupides tels que "…

Réactivation

jour-j - 26,
Grosse semaine au travail oblige, je n'ai pas vraiment atteint mes premiers objectifs en vue du Ironman 70.3 Syracuse, mais pour être franc, je crois que c'est un détail.
Il faut dire qu'il n'y a pas que le travail dans tout ça, c'est aussi les nombreux partys de début de semaine et le repos de Montréal-Québec, qui fut retardé de quelques jours!
Tout cela pour dire que j'ai couru 30 minutes jeudi matin, complètement lendemain de brosse, en descendant au Siboire pour prendre mon auto restée là le soir précédent! Juste pour réactiver les muscles au mouvement de course à pieds... mais je dois avouer aussi que c'était assez en ce lendemain de veille, le dernier avant longtemps.
J'ai finalement recouru samedi soir. Devant rentrer plus tôt au travail, je me suis tellement grouillé de faire cet autre sortie d'adaptation que j'en ai oublié de faire mon réchauffement et je courrais en 2min36 du km direct en sortant de mon appartement. :D
Résultat…

Cellulaire!

Me voila un vrai blogueur moderne! Je viens d'acquerir un telephone cellulaire et j'ai acces a internet. C'est donc a suivre pour des mises a jour plus rapides et qui seront ensuite completes par ordinateur. D'ici la, je vais apprendre a comprendre le clavier, je suppose!!

Une belle soirée

Bon, c’est fini, et toute qu’une fin !

Au départ de cette dernière étape, Jean-François avait besoin de 33 points pour s’assurer mathématiquement le championnat.

Je l’ai donc emmené aux deux premiers sprints intermédiaires, qu’il a ensuite remporté facilement. L’échappée du jour est partie 100 mètres après le second sprint et on ne l’a jamais revu.

À dix tours de la fin, stressé, j’ai semé la panique.

David : Mathieu Roy y’est-tu dans l’échappée ?

J-F : Ouais

David : Ben la, t’as tu assez de points ?

J-F : Ouais

David : T’es sûr là ?

J-F : NON

Voilà, on s’est mis à rouler à fond, mais en vain finalement, l’échappée était vraiment trop loin et le championnat était bel et bien assuré de toute façon. Si seulement on savait compter !

De retour au site d’arrivée, ce fut le début d’une belle célébration, un peu abusive il faut dire, mais c’est nous, les champions du monde des Lachines !

Finalement, on a amené toute la famille cycle régis sur le podium, après tout, c’est notre année, on gagne les deux c…

La fin de saison

J’ai toujours eu ce stress au départ de Montréal-Québec. Veux, veux-pas, personne ne fait quelques 230 kilomètres en becyk les doigts dans le nez.

Mais comme cette course me fascinait tant durant mes années chez les cadets et juniors, je me disais qu’après tout, c’est un bon stress !

Fidèle à mes habitudes, mon vélo n’était pas en ordre au départ. Un problème de dérailleur-avant a évidemment empiré la veille de la course. Bon, peu importe, tout ce que j’ai à dire, c’est un gros merci à Marc Dufour et ses collègues, du groupe centrifuge!

Le départ de Montréal-Québec est toujours nerveux. Plusieurs marlous, vieux maîtres comme jeunes seniors, rêvent de faire une longue échappée en solo du début à la fin, sans raison logique apparente. Ce qui fait en sorte que ça attaque de partout, une tête folle après l’autre, durant les 15 premiers kilomètres. Pour une fois cette année, mon rôle dans l’équipe n’était pas de courir après tous ces fuyards…

Pendant ce temps, moi et mes coéquipiers Antoine Du…

Presque réussi!

Comme il faisait bon d'aller vite d'aller dans les virages hier, après le déluge de la semaine précédente.
Dès le départ de cette neuvième étape des mardis de Lachine, j'étais tout content de renouer avec cette sensation de vitesse qui me donne le goût de revenir sur ce circuit chaque semaine.
Toujours à la recherche de notre première victoire de l'année (...), nous avons bien contrôlé la course en général et au terme de l'épreuve, J-F termine tout de même deuxième derrière David Veilleux, qui est quand même champion canadien du critérium. J'ignorais ce fait jusqu'à hier soir, je me demandais un peu pourquoi il était habillé en rouge!
Excellente soirée en générale pour nous et maintenant le championnat semble finalement dans le sac.
Je me suis même payé un beau petit cadeau de fête en roulant en tête seul en fin de course, tentant le tout pour le tout, bien que ce fut loin d'être suffisant!
Le reste de la soirée (après course) fut tout aussi géniale. Mais ce…

Une semaine intense

Et cette photo là aussi est intense, ça fera un beau souvenir dans quelques semaines...
Je suis parti sur une bonne série de courses jusqu'à mardi de la semaine prochaine. Excellent, pas besoin de s'entraîner dans ce cas!
Ça a commencé bizarre dimanche au Grand-prix Vaudreuill-Soulanges. Après un début de course rapide et laborieux pour moi (C'est toujours le cas quand je travaille le soir d'avant), je me suis senti mieux quand la course commençait vraiment, après 70 kilomètres. Comme dirait le Valet à Canal évasion, on avait droit à une esplicassion...
La course commençait vraiment, même si elle était déjà terminée, parce que l'échappée qui est allée au bout est partie avant ça. Qu'à cela ne tienne, ce qui devait être ma plus longue sortie de l'année s'est terminé de façon abrupte environ au 120e kilomètres avec une très grosse crampe à la cuisse droite, sortie de nulle part alors que je me sentais bien. C'est ça que ça fait quand on fait juste des La…

Vite, Vite!

Salut petit blog en cinq minutes!
Belle fin de semaine de vélo. Tour du Lac Memphémagog samedi avec des bikeurs et/ou triathlètes de sherbrooke. Jaypeak avec mon frère dimanche. 
Deux belles rides qui peuvent prendre de 3 à 5 heures selon le chemin choisi. N'oubliez pas votre passeport bien sûr!
Je suis quand même un peu déçu de l'état des routes, surtout à Jay peak. Disons que moi et Maxime se sont fait brassé pas mal lors de la sortie dominicale.
En général, sur des dernières sorties, on ne s'ennuie avec un panorama magnifique, des rampes à plus de 6%-7% sur plusieurs hectomètres, ainsi que ce magnifique dépanneur au pied de la route du centre de ski, avec ces magnifiques sculptures en bois.
La sortie peut inclure l'autre montée. tout près de celle de Jaypeak. Plus longue, plus roulante que pentue, elle n'est à conseiller à tout le monde même si je pense que c'est un bon défi.

Terrain de prédilection des cyclistes pros et un peu moins pros pour accumuler les heures…