Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2011

L'entre deux

Pas de pédalage aujourd'hui, mais on a pas arrêté pour autant! :DDebouts à 8h30 tous les deux après s'être couchés à minuit 30… Bizarre, trop de fatigue tue la fatigue, qu'on dit.Déjeuner, café, marche au port, autobus, bibliothèque publique durant 3 heures pour le blogue et les photos.On finit par se faire mettre dehors pour utilisation abusive des ordis et on va dîner à la belle université de Saint-John's. Il y a des filles en plus!Saint-John's est une belle ville avec un beau port entouré de roches et plein de côtes. Des côtes partout, encore! Mais on les découvre en autobus et à la marche, en route vers le bike shop pour se trouver des boites et au magasin de sport pour trouver une grosse poche de hockey pour les bagages.Ensuite, lessive et lavage des équipements, mise en ligne des vidéos sur la page facebook, achat des billets d'avion, mini-hiking au sommet de la ville, souper et on s'éffoire dans les divans a 22 heures. Belle journée de touristes bien…

Jours 16 à 22: La traversée de Terre-Neuve

Jour 16: Port aux basques- 130 km plus loin. 130 km.Après notre premier déjeuner chez Tim Hortons, épicerie pour 1 journée et kiosque touristique (enfin un qui est ouvert…), nous partons pour la grande aventure sauvage à 10h30.Première pancarte: St-John's: 890 km. Oyoye. En attendant, ce paysage à la fois nordique, volcanique et océanique nous charme, d'autant plus que nous avons le vent dans le dos!!! :)Le tout change après 30 km, alors que le vent devient 3/4 face et même de face à la fin. La vitesse à laquelle il nous frappe augmente également au fil du temps, mais rien d'extraordinaire.Tout cela fait en sorte qu'on travaille fort et ça devient de plus en plus montagneux. Le décors n'est plus ce qu'il était. En atteignant notre kilométrage quotidien (130km x 7= env. 900 km), on coupe dans un chemin près d'une rivière.Bain glacé et pâtes au milieu de nul part et on part pour la nuit. À côté de ça, le camping sauvage c'est fif.1750 km, 82.5 heures.&quo…

Jours 11 a 15: Nouvelle-Écosse et traversier

Jour 11: Moncton- Nel's B and B. 100 km.On se réveille tôt, pas du tout amochés d'hier et on quitte Moncton vers midi après un excellent setup de nos bikes au Mikes bike shop.La pluie est de retour, plus chaude qu'à Port-Joli :). Elle reviendra plusieurs fois durant l'étape mais nous ne gèlerons pas aujourd'hui.Le bon vent de face en approche de la Nouvelle-Écosse nous rend la vie dure, mais nous sommes très motivés aujourd'hui. Tous les fardeaux (linge sale, genou fragile, vélo brisé, récupération, blogue et photos) sont derrières nous et ça parait. On n'y pense plus pour l'instant.Pas toujours facile, un tel voyage, mais aujourd'hui c'est vraiment bien.On voulait se rendre à Amersh mais ce n'était pas assez loin. On a donc continué 1h30 de plus avant de trouver un super Bed and breakfast au milieu de nul part.Le proprio a déjà eu 2 shops de bike a Vancouver et avait l'habitude de réparer les vélos des Alex Stedia, Steve Bauer et cie et…

Journal de bord: jours 6 à 10

Jour 6: Edmunston-Perth Andover, 115 kmOn a gelé toute la nuit et peu dormi, donc on se lève plus tôt ce matin. Yé! On va rouler plus longtemps! Eh non... On avance l'heure au Nouveau-Brunswick. Damn it, on se reprendra.On est pas mal scrapp ce matin et alors que nous prenons des notes mentales sur "comment ne pas geler en camping en avril", notre Gilles national nous arrive avec des cafés et des Timbits!! Je pense qu'en essayant de tomber mieux que ça, il n'aurait pas réussi!Une fois le gros déjeuner avalé, on part avec le grand vent de dos qui nous emmènent a Grand-Sault, sur une route parfaitement plane, 55 km plus loin et ce, en moins de 2 heures.Il fait encore soleil avec 12 degrés cette fois! Le vent est frais mais si on avait voulu des vacances faciles, on aurait pris un billet pour Cuba!Tout le monde nous regarde comme des extra-terrestres alors que nous bouffons notre dîner à l'entrée d'un supermarché.Parfois, il y a tellement de petits vieux qui…