Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2013

Merci à Ekoi America

Ekoi est une entreprise de vêtements et d'équipements cyclistes basée dans le sud de la France.

Depuis 3 ans, leurs produits sont vendus en ligne sur le territoire nord-américain et l'entrepôt est situé à Sherbrooke.

Il y a quelques mois, Sébastien Hue et son équipe ont ouvert une boutique sur la rue King au centre-ville.

En tant qu'athlète estrien, Ekoi m'ont approché l'automne dernier pour que je porte leurs vêtements, leurs casques et leurs lunettes durant mes compétitions en 2013.

J'ai immédiatement accepté, étant honoré d'avoir mon premier commanditaire personnel! :D

Au fil des mois, j'ai reçu tout l'équipement. Tout est super confortable et vous pouvez l'obtenir pour une fraction du prix, car le commerce en ligne permet d'éviter un intermédiaire.

Des vêtements de grande qualité pour pas cher, voici la solution Ekoi.

En plus, avec des logos Devinci imprimés partout sur mes vêtements, tout le monde est content!

Merci à ceux qui m'en…

Ironman 70.3 Mont-Tremblant

Après toutes ces années, c'était à mon tour, je pense.

Hier, j'ai finalement obtenu ma place pour les championnats du monde de demi-Ironman à Lake Las Vegas, le 8 septembre prochain.

Des mondiaux amateurs, dans la plus jeune catégorie, mais quand même. J'en suis bien fier.

J'ai souvent raté ce genre d'événement de peu. Les jeux du Québec, le Tour de Beauce, Vegas et Hawaii plus récemment...

Pendant ce temps, mes amis allaient à ces compétitions. Je m'entraînais toujours avec eux, j'étais de bon niveau. Mais en compétition, c'était autre chose.

Ces derniers temps, rien ne me prédestinait à cette belle récompense.

J'ai eu une semaine difficile. Le pied ne guérissait pas vraiment. N'ayant pas couru depuis 10 jours, il y avait très peu de chances que je finisse ce demi-Ironman.

Je n'ai aucune forme de course à pied. Toujours retardé par des blessures avant même de faire du volume ou beaucoup d'intensité.

Peu importe, rien ne m'empêche de…

Le calme avant la tempête

L’entraînement d’aujourd’hui était le dernier du début de saison.
À une semaine du premier objectif de la saison, le 70.3 de Mont-Tremblant, l’heure est à la récupération, au sommeil, à la lecture et aux petits entraînements pas difficiles.
Faisons le point sur les 6 premiers mois de cette saison qui, je l’espère, sera longue!
Il m’en a fallu du temps pour repartir la machine, en janvier. Tellement que le focus n’est pas vraiment revenu avant mi-février, trop peu trop tard pour le pentathlon des neiges.
Une nouvelle job, une nouvelle vie bien plus facile et amusante qu’avant, beaucoup de frustration suite à mon échec à Louisville sont les 3 facteurs qui ont causés ce retard. Surtout le dernier.
Je savais que la meilleure façon de surmonter ça, c’était en reprenant le collier au lieu d’abandonner pour une petite vie facile sans réel défi, comme c’est la mode à mon âge, on dirait.
Et c’est reparti pour vrai en mars. Beaucoup de travail à faire, mais j’étais prêt à escalader la montagne tran…

BRAVO!

Nous sommes au Massif du Sud, à l'été 2003, pour une autre Coupe du Québec de vélo de montagne disputée dans la bouette.

J'ai dû finir 34e chez les minimes, comme d'habitude, mais c'était le fun quand même.

Je finis la course et ma mère n'arrête pas de me jaser, ce qu'elle n'a pas l'habitude de faire quand je finis une course, complètement brûlé et inattentif.

"J'ai rencontré un monsieur! Il me racontait que son fils est au sport-étude à Lévis! Si on les croise à nouveau, tu pourra lui demander comment ça se passe..."

J'entrais au sport-étude de la Polyvalente Arvida, à Jonquière, en septembre prochain, et c'était assez stressant merci pour le jeune cycliste que j'étais, à ma deuxième saison seulement.

5 minutes plus tard, les voilà! Ma mère me présente Alain Veilleux et son fils.

"Salut, moi c'est David."

"Salut, moi c'est David."

Tous en choeur: "HAHAHA"

David Veilleux vient de finir 3e …

Le bain de glace de 45 minutes

Bon, ok, le titre et la photo sont exagérés UN PEU.
Il n’en demeure pas moins qu’il fallait bien se rendre à l’évidence et sauter dans un lac un de ces jours.
Ça fait 3 semaines que j’ai de la nage en eau libre sur le plan d’entraînement. À chaque fois, je me disais que je ne voulais pas tomber malade et l’entraînement se faisait en piscine.
Sauf que là, c’est le 9 juin, les compétitions sont commencées et il faut se jeter à l’eau, dans tous les sens du terme.
En plein lendemain de duathlon infernal, quoi de mieux qu’un bain de glace pour récupérer ! 
:@
J’y vais avec mon collègue d’eau libre habituel, le triathlète junior de très courte distance Charles Kazhoom, qui jouera sa qualification pour les jeux du Canada sur distance sprint dans six jours.
Pour lui, ça se jouera à la nage. Il doit faire le premier peloton, ce qui lui permettra de cruiser sur le vélo et de semer tout le monde à la course avec son physique d’affûté naturel.
Donc, il est en forme pour un 750 mètres de nage à fond. Auj…

Duathlon olympique (??) de Mont-Tremblant

Vendredi midi 30 : Un courriel arrive. Il me dit que je peux m’inscrire au triathlon de Mont-Tremblant demain matin, sur place, même si le site internet indique que c’est sold out.
Je m’étais informé en début de semaine pour avoir une place, on ne sait jamais.
YÉ !
Je fais mes bagages en dînant.
16h : J’apprends que c’est rendu un duathlon, l’eau du lac Tremblant est à 51 degrés celcius !
Plusieurs personnes vont probablement laisser tomber la compétition demain matin avec ce nouveau format et les 13 degrés au programme.
18h30 : Fini de travailler, une assiette de pâtes en puis hop dans le CRV !
23h : Arrivé à l’auberge de jeunesse, je fais une sieste.
6h samedi matin : Fin de la sieste.
6h30 : Je suis officiellement inscrit, miracle!! Ce sera donc 10 km de course, 40 km de vélo et 5 km de course.
6h31 : Au fait, je remarque que l'épreuve s’appelle duathlon olympique… Mais ce n’est même pas aux Jeux olympiques !!! Je devrais feuilleter la revue des sports obscurs pour plus d’explications.
7…

En attendant l'été

Bien non, pas de chialage sur la température ici!
C'est plutôt pour dire que je suis en plein période de rodage parce que la saison, la vraie, elle arrive, c'est pas des farces!

Il y a beaucoup de choses à améliorer. À commencer par mon ordinateur qui ne chargeait plus durant le Grand-Prix de Charlevoix.

Voilà pourquoi je n'ai pas donné de nouvelles à mes lecteurs durant cette grande fin de semaine de compétition suivie d'une course à pied mardi dernier.

Mieux vaut tard que jamais, voici:

Vendredi 31 mai: critérium d'environ 35 km 

Cette course que plusieurs cyclistes québécois considèrent comme "les 45 minutes les plus toughs de la saison" n'existe plus vraiment.

Les organisateurs ont changé le parcours. C'est fini, les virage inclinés à l'envers, le jump du trottoir à chaque tour et le dernier coin, qui nous offre la chance de se frotter à un poteau de téléphone piquant.

Exit le centre-ville. On s'en va sur un petit circuit facile dans un…