Accéder au contenu principal

Merci aux automobilistes

Je pense qu'on ne vous l'a jamais dit. 

Chaque jour du printemps, de l'été et de l'automne, nous sortons rouler. Vous êtes des milliers à nous contourner, à laisser 1, 2, 3 mètres de distance entre nous et votre voiture. 

Merci à la grande majorité des automobilistes qui nous permettent de pratiquer notre sport préféré en sécurité.
Photo: Antoine Jolicoeur-Desroches

Dans un débat qui tourne en rond depuis des années entre les autos et les vélos, on oublie souvent que la plupart des automobilistes sont très courtois. Ils le font de bon coeur ou encore en pestant dans leur voiture contre les maudits bécyks. Mais ils ont assez de conscience sociale pour nous donner de l'espace, quelle que soit leur opinion sur le sujet.

MERCI

Je suis le premier à chialer contre les cyclistes imprudents quand j'embarque dans ma voiture. Pourtant, je passe des centaines d'heures sur mon vélo à chaque année depuis 15 ans. 

Chers collègues sur deux roues, vous remarquerez que les coups de klaxons, les frôlements de miroirs et les shows boucane des tuyaux d'échappements sont rares quand on reste dans l'accotement, à la file indienne en prenant le temps d'arrêter aux feux de circulation et en ralentissant aux arrêts.

Quand on fait tout ça, le respect des automobilistes se gagne très facilement. Ils nous laissent même passer! :O :D  Je ne suis pas parfait mais je m'améliore. On est plusieurs cyclistes à s'améliorer, à dire à nos chums de nous attendre de l'autre bord de la lumière parce qu'ils ont passé sur la rouge. Remercions tous les automobilistes qui eux aussi font des efforts. Dites-leur en personne quand vous en avez la chance.

Hier encore, j'étais en bike. On a dû se faire passer par 500 voitures. Une seule nous a frôlé. C'est quand même une belle moyenne au bâton. Les gens n'ont pas besoin d'un animateur de radio pour leur dire comment conduire. Encore là, on pourrait remercier M. Arthur de s'être excusé et expliqué aujourd'hui même si toute cette histoire d'incitation à frapper des cyclistes, digne d'une plainte au criminel, nous glace le sang... 

À la place de se crier dessus, d'argumenter à l'infini, commençons par remercier ceux qui partagent bien la route. Les gens moins tolérants suivront leur trace un jour ou l'autre.

Si vous estimez être l'un de ses automobilistes, partagez ce message. Il est pour vous.

Pis les cyclistes, bin faites vos stops.

Merci en avance.

Commentaires

Anonyme a dit…
Je suis tout à fait d'accord qu'en respectant les règles, en roulant sur la piste cyclable ou dans l'accotement, les "agressions" sont beaucoup moins fréquentes.

Je suis un cycliste qui fait ses signes lors des virages, arête aux lumières rouges, roule dans l'accotement et utilise les pistes cyclables lorsque disponible. Par contre, je dois l'admettre, j'ai encore beaucoup de mal à m’arrêter au Stop, mais je ralentis, au moins...

Je suis également d'accord qu'il faut féliciter et encourager les cyclistes et automobilistes qui respectent les règles.

Bravo au respect!
Mario L. Grenier a dit…
Le message est intéressant, positif. Ça part d'une bonne intention louable et tout. Vous avez tout à fait raison de souligner qu'on a beaucoup plus souvent affaire à des automobilistes civilisés qu'à des morons.
Mais me demander, me suggérer de "faire mes stop", je vais me contenter de ralentir et de traiter les panneau d'arrêt comme des Céder les passage si ça ne vous dérange pas trop.

Posts les plus consultés de ce blog

Le concours de graine

Et oui, c'est déjà le printemps et vous mourrez d'envie d'aller vous brûler les bronches en roulant avec vos amis, probablement à des vitesses moyennes plus élevées que dans un mois, quand vous vous serez calmé un peu.

La grande saison de l'affirmation cycliste est à nos portes. Pour l'occasion, l'éminent blogueur gris Mathieu Mathos le Baron Barre Tendre Bélanger-Barrette a préparé ce qui suit. Vous reconnaîtrez certainement votre groupe d'amis dans cet article style wikipedia definissant à merveille le concours de graine, version bike bien sûr.

Bonne lecture!
Le concours de graine
Par Mathieu Bélanger-Barrette
Définition: Compétition non-officielle consistant à démontrer qui est le meilleur durant une journée donnée.

Synonyme: Orgueil, Celui qui pisse le plus loin, Celui qui a les plus grosses couilles

Le concours de graine est une expression courante du vocabulaire sportif. Elle est spécifique au sexe masculin, non pas puisque réservée aux hommes, mais plu…

Le jour le plus long

Il était une fois une ride de bike pour laquelle on ne pouvait s’entraîner. La meilleure façon de s’y préparer, c’est d’accepter que quoi que tu fasses, tu ne seras jamais prêt.



En route vers un kilométrage et un dénivelé record. #recordrecordrecordrecordrecord

Ayant grandit au Saguenay, moi et mes amis avions pour but, quand nous serions grands, de faire une ride particulièrement épique près de chez nous. Les deux seules routes reliant notre région à celle de Charlevoix sont magnifiques. On s’enfonçait rarement loin dans le parc de la galette. À 13-14 ans, relier le Saguenay à Charlevoix était sans doute l’ultime défi sur notre checklist des rides de fin de saison.

On en a fait des trucs de fou à un très jeune âge. Il y a eu le tour du Lac-Saint-Jean en une journée, le parc des Laurentides, mais pour nous, Charlevoix était dans une toute autre dimension. Ses montagnes s’apparentaient aux paysages européens que le Canal Évasion commençait à peine à nous montrer au mois de juillet.

Un jo…